Langue :
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Nouvelles: Bienvenue sur le site officiel POLARIS.
Important : une section est dédiée sur le forum pour les règles officielles et leurs corrections.
Welcome on official website POLARIS.
For english people : Dedicated section Polaris for english readers.

Auteur Sujet: Bestiaire reel  (Lu 4594 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne krozagh

  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 15
  • Force Polaris : 5
Bestiaire reel
« le: 23/11/2009 - 20:29:22 »
Les fonds marins de la planète sans lumière et froids sont loin d'être désertiques puisque des milliers d'espèces animales dont certaines étranges, les habitent jusqu'à 5.000 mètres de profondeur, selon une équipe internationale de chercheurs dont les travaux paraissent dimanche.

Ces recherches font partie du projet de catalogue de la vie marine (Census of Marine Life) auquel contribuent plus de deux mille scientifiques de 80 pays.

Depuis le lancement de ce projet en 2000, ils ont répertorié 17.650 espèces dont plusieurs variétés de crabes, crevettes et vers ainsi que de multiples autres créatures bizarres, vivant au-dessous de 200 mètres, profondeur limite atteinte par les rayons du soleil.

La plupart se sont adaptées à une alimentation constituée surtout des excréments des animaux vivants dans la zone baignée de lumière de moins de 200 mètres de profondeur.

D'autres se nourrissent de bactéries qui décomposent les hydrocarbures, le soufre et le méthane ainsi que les squelettes de baleine tombant sur le fond des océans.

Pour cette entreprise, ils ont recouru à des caméras, des sonars et d'autres technologies de pointe dont des mini-submersibles robotisés ou pilotés par des experts, capables de descendre jusqu'à 5.000 mètres de fond.

 Edward Vanden Berghe qui dirige le Système d'information biogéographique des océans (OBIS) du "Census of Marine Life" relève que, sans surprise, le nombre d'espèces apparaissant dans ce registre diminue considérablement dans les plus grandes profondeurs.

Cependant, ces biologistes ont pu en cataloguer à ce jour 5.722 évoluant à plus de mille mètres de profondeur, précise-t-il.

Ces scientifiques soulignent que leurs travaux ont permis de mettre en lumière l'abondance, la diversité et la distribution de la faune marine des fonds océaniques que l'on pensait jusqu'alors être vide.

"L'abondance de la vie est surtout fonction de nutriments disponibles et décroît rapidement avec la profondeur de l'eau", observe Robert Carney de l'université de Louisiane (sud), coresponsable dans le projet du "Census of Marine Life" de l'étude de la faune aux limites des plateaux continentaux.

"C'est dans les marges extrêmes du plateau continental que nous trouvons la transition entre l'abondance de nutriments résultant de la photosynthèse et la pauvreté des profondeurs sans lumière de l'océan et cette transition révèle l'intrigante adaptation et des stratégies de survie d'espèces étonnantes", explique-t-il.

Ce chercheur relève qu'une telle diversité animal est difficile à comprendre puisque la boue tapissant les grands fonds paraît uniforme et pauvre en nutriments. "Cette grande diversité des profondeurs marine reflète donc les nombreuses façons de s'adapter pour survivre", ajoute-t-il.

Parmi les créatures les plus surprenantes découvertes lors de ces différentes expéditions, ces chercheurs citent un poisson "bizarre et allongé de couleur orange" identifié comme étant un "néocyema" capturé entre 2.000 et 2.500 mètres de fond sur la dorsale du milieu de l'Atlantique. Seuls cinq spécimens ont été attrapés à ce jour.

L'autre animal étrange, également trouvé dans la même zone à une profondeur de 1.000 à 3.000 mètres, rappelle l'éléphant volant "Dumbo" de Disney en raison d'une grande paire d'oreilles faisant fonction de nageoires.

Le spécimen attrapé par les membres de l'expédition mesurait près de deux mètres de long et pesait six kilos.

Fruits de plus de 200 expéditions, le catalogue "Census" final des espèces marines du monde sera dévoilé le 4 octobre 2010 à Londres.

bon vas falloir attendre avant le bestiaire reel des profondeurs actuelles

Hors ligne Bismuth

  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • Messages: 820
  • Force Polaris : 38
Re : Bestiaire reel
« Réponse #1 le: 23/11/2009 - 21:27:43 »
Génial...! Va falloir que j'aille m'informer la-dessus...!

Par contre, tu as des liens, des sources pour tout cela...?

Hors ligne krozagh

  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 15
  • Force Polaris : 5
Re : Bestiaire reel
« Réponse #2 le: 24/11/2009 - 17:01:40 »
j ai trouver l info sur orange.fr dans la rubrique actualite /rubrique science

Hors ligne missdo

  • Rédacteurs / Writers
  • Haut(e) diplomate
  • *
  • Messages: 1922
  • Force Polaris : 127
  • la fête de Polaris, c'est le 1° avril !
    • mon blog!
Re : Bestiaire reel
« Réponse #3 le: 24/11/2009 - 23:51:39 »
merci pour l'info, on apprecie le geste.  :-*
Les petites bulles, j'aime bien cela surtout si ce sont les autres qui en font!

Hors ligne krozagh

  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 15
  • Force Polaris : 5
Re : Bestiaire reel
« Réponse #4 le: 27/11/2009 - 11:49:12 »
même si je participe peu a la vie du forum je suis les fils de discutions et quand je trouve un sujet intéressant je le poste

Hors ligne Lorequest

  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • Messages: 631
  • Force Polaris : 58
Re : Bestiaire reel
« Réponse #5 le: 23/01/2010 - 11:05:41 »
Citer
Fruits de plus de 200 expéditions, le catalogue "Census" final des espèces marines du monde sera dévoilé le 4 octobre 2010 à Londres.

ça vaudrait peut-être le coup de mettre ce type d'infos en annonce sur le forum, pour regrouper les infos à suivre.

Hors ligne krozagh

  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 15
  • Force Polaris : 5
Re : Bestiaire reel
« Réponse #6 le: 28/06/2010 - 21:42:19 »
http://www.coml.org/
je sais pas si vous connaissez   :)

Hors ligne missdo

  • Rédacteurs / Writers
  • Haut(e) diplomate
  • *
  • Messages: 1922
  • Force Polaris : 127
  • la fête de Polaris, c'est le 1° avril !
    • mon blog!
Re : Bestiaire reel
« Réponse #7 le: 02/07/2010 - 13:31:39 »
Site bien sympa. merci.
Les petites bulles, j'aime bien cela surtout si ce sont les autres qui en font!

Hors ligne heedio

  • Illustrateurs / Illustrators
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 507
  • Force Polaris : 75
  • Bouges pô p'tite guêpe, j'vais pô t'rater
    • Communauté Francophone Cypher System
Re : Bestiaire reel
« Réponse #8 le: 13/07/2010 - 16:23:09 »
De nouvelles créatures étranges découvertes dans les profondeurs de l'Atlantique, découvrez les images.

L'article

Les images
Le perfectionnisme est l'ennemi de la création, comme la sollicitude extrême envers soi-même est l'ennemie du bien-être. - Citations de Anonyme

Heedioland, le pays ou les ... sont rois : Communauté Francophone Cypher System
  • Système de jeu HODS JDR
  • Illustration
  • Fantasy Grounds
  • Etc.

Hors ligne REY

  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 7
  • Force Polaris : 1
Re : Bestiaire reel
« Réponse #9 le: 13/07/2010 - 16:26:36 »
un bon site ! merci

Hors ligne missdo

  • Rédacteurs / Writers
  • Haut(e) diplomate
  • *
  • Messages: 1922
  • Force Polaris : 127
  • la fête de Polaris, c'est le 1° avril !
    • mon blog!
Re : Bestiaire reel
« Réponse #10 le: 18/07/2010 - 11:25:30 »
images super , merci.
Les petites bulles, j'aime bien cela surtout si ce sont les autres qui en font!

Hors ligne krozagh

  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 15
  • Force Polaris : 5
Re : Bestiaire reel
« Réponse #11 le: 05/10/2010 - 20:48:50 »
La première carte de la vie sous-marine révélée
Un recensement de la vie sous-marine sans précédent et riche en surprises a été dévoilé lundi à Londres: il confirme que des espèces sont en voie d'extinction, mais d'autres ont été découvertes ou redécouvertes, alors qu'on les croyait disparues depuis des millions d'années.
 Cette nomenclature, résultat de dix ans d'explorations qui ont mobilisé plus de 2.700 savants à travers le monde, établit "la première carte globale de la diversité sous-marine", explique à l'AFP Boris Worm, professeur de biologie à l'université de Dalhousie au Canada. Il permettra d'évaluer l'évolution des espèces, y compris en cas de catastrophe écologique.

"Il y a beaucoup plus d'espèces que nous le pensions (...) et l'homme a un impact beaucoup plus grand sur la vie sous-marine que nous l'avions imaginé", ajoute-t-il à Londres, dans la prestigieuse Institution royale de Grande-Bretagne où a été présenté le recensement.

Quelque 250.000 espèces sont désormais répertoriées, contre 230.000 auparavant. Environ "6.000 nouvelles espèces potentielles" ont aussi été mises en évidence, et "plus de 1.200 d'entre elles ont été décrites", selon le rapport.
 L'étude révèle aussi qu'"il existe des espèces dans toutes les zones" étudiées, "même là où il y a très peu d'oxygène et de lumière".

Ce recensement a réservé de nombreuses surprises. Dans les eaux australiennes, "des explorateurs français ont confirmé que la crevette jurassique, que l'on croyait disparue depuis 50 millions d'années existe toujours", explique Ian Poiner, directeur de l'Institut australien de science marine.

Sur les côtes malgaches, les scientifiques ont découvert l'existence d'une nouvelle espèce de homard géant.
 Grâce à des outils complexes, les savants ont aussi pu suivre les migrations d'espèces, notamment du thon dans le Pacifique qui se déplace des côtes ouest-américaines au Japon, avant de faire le chemin inverse.

D'autres découvertes sont moins réjouissantes. Environ 40% du plancton, à la base de la chaîne alimentaire marine, a disparu au cours des cinquante dernières années et "on peut l'expliquer par le réchauffement des océans qui s'accélère", souligne M. Worm. Dans certaines zones, 99% des requins ont disparu, s'alarme Paul Snelgrove, professeur au centre canadien des sciences de l'océan.

Ce recensement "a dépassé, et de loin, tous mes rêves", confie Jesse Ausubel, un scientifique basé à New York. "On s'est senti comme les savants qui ont créé il y a deux cent cinquante ans le premier dictionnaire", s'enthousiasme-t-il. Mais "le plus surprenant" dans ce travail, c'est "la beauté. Nos yeux sortaient de leurs orbites devant tant de beauté."

Mais malgré toutes ces recherches, "nous n'avons encore aucune information sur un cinquième des océans. Et dans la moitié des eaux explorées, l'information est encore très incomplète. On a des dizaines d'années de travail devant nous", poursuit-il. On peut "logiquement extrapoler" qu'il existe "au moins un million" d'espèces marines, estiment les scientifiques.

Ce recensement, qui est en partie consultable sur internet (www.iobis.org), doit servir de "base pour évaluer les modifications de la vie marine liées au changement naturel et à l'activité humaine". Par exemple, il est désormais possible d'étudier les conséquences de la marée noire dans le golfe du Mexique sur la faune marine, selon M. Ausubel.

Hors ligne krozagh

  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 15
  • Force Polaris : 5
Re : Bestiaire reel
« Réponse #12 le: 05/10/2010 - 20:52:47 »

Hors ligne Carmine

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 222
  • Force Polaris : 10
    • Mon site perso
Re : Bestiaire reel
« Réponse #13 le: 15/11/2010 - 08:01:31 »
Trois nouvelles bestioles des mers sympathiques : http://www.axolot.info/?p=854

Hors ligne Tosheros

  • Demeter
  • Messages: 3468
  • Force Polaris : 144
  • Anguille sous roche, concept relatif...
Re : Bestiaire reel
« Réponse #14 le: 25/06/2011 - 19:09:13 »
Tout le monde connaît le parasite qui pullule dans l'estomac des chèvres, qui pour se reproduire manipule les fourmis pendant leurs sommeil pour les pousser à se laisser dans une position où elle se laissera manger par un bovidé.

Voici cinq autres parasites assez impressionnants de par la façon dont ils exploitent leur hôte pour vivre :
lien

Je vous en fait part parce que deux d'entre eux sont marins, mais si vous n'osez pas reprendre les modus operandi assez impressionnants des autres pour les transposer à des créatures marines, vous pourrez toujours en faire des versions mutantes pour des parasites bien glauques de la surface. ;D
-Jamais bien compris pourquoi, mais je peux pas m'empêcher de trouver les méduses fascinantes...
-Peut-être parce qu'elles te rappellent que tu as toi aussi un corps tout mou et flasque à force de trainer sur le net !



It's the end of the world as we know it, and I feel fine!