Langue :
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Nouvelles: Bienvenue sur le site officiel POLARIS.
Important : une section est dédiée sur le forum pour les règles officielles et leurs corrections.
Welcome on official website POLARIS.
For english people : Dedicated section Polaris for english readers.

Auteur Sujet: que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?  (Lu 5090 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jp

  • Rédacteurs / Writers
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 503
  • Force Polaris : 60
bonsoir à toutes et tous,

à l'issue d'une chasse au trésor, mes pj vont tomber sur un escorteur abandonné depuis 120 ou 130 ans.
Cet escorteur a été "mis de côté" en parfait état de marche à l'époque mais les proprios sont morts entretemps.

sans combustible et après tout ce temps, que ce passe t'il avec un réacteur à fusion, un réacteur à fission nucléaire ou même un réacteur à micro-fusion azuréen?

la technologie est elle suffisamment avancée pour que les chambre de combustion conservent leur intégrité? On recharge et ça repart ?
 
quel pourrait être le coût des réparations et celui du combustible, 30% 50% du prix du navire?
 
merci à vous !

Hors ligne Alacabone

  • Rédacteurs / Writers
  • Demeter
  • *
  • Messages: 2101
  • Force Polaris : 125
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #1 le: 13/05/2012 - 22:52:06 »
L'autonomie d'un tel moteur est bien plus que 120 ans je pense ?
Iron ou es tu ?
welcome to underworld dreams

Hors ligne Sith

  • Rédacteurs / Writers
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 504
  • Force Polaris : 84
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #2 le: 13/05/2012 - 22:56:59 »
Tu te compliques la vie pour rien.

Et oui, Alacabonne a parfaitement raison. L'autonomie est supérieure a 120 ans.

Par exemple, l'exo 1 Vanguard qui d'origine Azuréene a une autonomie de 150 ans. Donc, a moins que t'es une campagne de plus de 20-50 ans, pas de soucis pour l'autonomie.

Hors ligne jp

  • Rédacteurs / Writers
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 503
  • Force Polaris : 60
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #3 le: 13/05/2012 - 23:46:31 »
ok ça me va. D'autant que l'autonomie indiquée doit-être en fonctionnement régulier et non mode veille.

 

Hors ligne iron

  • Modérateur / Moderator
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 887
  • Force Polaris : 128
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #4 le: 14/05/2012 - 00:00:06 »
bonsoir à toutes et tous,

à l'issue d'une chasse au trésor, mes pj vont tomber sur un escorteur abandonné depuis 120 ou 130 ans.
Cet escorteur a été "mis de côté" en parfait état de marche à l'époque mais les proprios sont morts entretemps.

sans combustible et après tout ce temps, que ce passe t'il avec un réacteur à fusion, un réacteur à fission nucléaire ou même un réacteur à micro-fusion azuréen?

la technologie est elle suffisamment avancée pour que les chambre de combustion conservent leur intégrité? On recharge et ça repart ?
 
quel pourrait être le coût des réparations et celui du combustible, 30% 50% du prix du navire?
 
merci à vous !

Bon, évidemment, c'est pas simple, simple.
Cela aurait du été décrit dans un guide des engins sous-marins qui ne sortira probablement jamais.

Tout d'abord, un escorteur, c'est grosso-modo l'équivalent des sous-marins nucléaires d'attaque d'aujourd'hui qui ont donc typiquement une autonomie avec un réacteur à fission de 10 à 20 ans (donc à NT II).

à des NT supérieurs, on pourrait penser que l'autonomie va beaucoup augmenter. En fait, pas temps que cela, car ce que l'on gagne en poids sur le GP, on le perd avec l'augmentation plus que conséquente de la coque et de l'ossature due au fait que l'eon descend nettement plus profondemment.

Donc, pour du NT III, on est autour de 20 à 50 d'autonomie et pour du NT IV, disons autour de 30 à 70 ans.
Ceci signifie que si ton escorteur est de ce NT, il n'a effectivement plus de combustible.

à partir de NT V, on met des réacteurs à fusion qui sont nettement plus compact (les micro-fusions sont réservés pour les petites puissance, ils ne sont donc pas dans des engins sous-marins de ce type).

Les escorteurs azuréens/généticiens (NT VI) ont typiquement une autonomie de 1000+ ans
Donc, disons qu'à NT V, on est entre 300 et 600 ans d'autonomie.

Pour ces trois derniers NT, ton vaisseau est encore fonctionnel, il n'y a donc à priori rien à faire.

Partont du principe que c'est un engin moins avancé technologiquement. Il va donc falloir remettre du combustible. Le probleme c'est que la quantité de combustible dépend de la puissance du moteur qui depend du déplacement du sous-marin et de sa vitesse maximale.

Partons de l'escorteur Congre, qui est un escorteur "Lambda".
Ses caractéristiques principales sont :
Nt III
Longueur = 75 m,
Diametre = 10 m,
Déplacement = 4200 t,
Vitesse = 28 noeuds,
Coût = 663 916 248 sols (dont 125 988 654 rien que pour la coque et 175 583 613 pour l'équipement)
Réacteur:
    Puissance  = 18 MW
    Autonomie = 20 ans (165 kg de combustible)
    Coût = 14 309 058 sols

Remplacement du combustible, décontamination et révision :
  durée environ 3 mois, coût : 2 260 764 sols.

Mais cela ne s'arrête pas là. En effet, il y a un moteur de secours de type MEGAR. il y a une forte probablité que son combustible soit devenu obsolete voire instable. Il faut donc le changer.

Il y a aussi du réactant dans les ballasts pour consommer l'eau. Là aussi, il faut surement le changer (-> ~ 470 000 sols)

Il faut aussi certainement changer les absorbeurs de CO2 et les générateurs d'oxygène de secours.

Puis, il faudra probablement prévoir une révision générale de toute l'électronique, des circuits hydroliques, et probablement passer en cale sêche pour une inspection totale de la coque et la vérification des tuiles sonar qui la recouvre en partie.

Enfin, comme la coque est en hyper-acier [VHS], il faudra prévoir une bonne couche de peinture sur la coque.

Bref, c'est franchement pas évident de savoir combien tout cela peut coûter.

Alors, à vue de nez, je dirais 1% du prix / 10 ans d'abandon.

Ceci nous ferait donc entre 12 et 13 % du prix (soit entre 79 669 950 et 86 309 112 de sols) + les 2 260 764 sols pour le rechargement du combustible.

En résumé et en arrondissant, ~ 82 millions de sols pour 120 ans et 88 millions pour 130 ans.


Hors ligne Alacabone

  • Rédacteurs / Writers
  • Demeter
  • *
  • Messages: 2101
  • Force Polaris : 125
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #5 le: 14/05/2012 - 08:01:48 »
Tu voulais de la technique, tu en as eu :D
welcome to underworld dreams

Hors ligne jp

  • Rédacteurs / Writers
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 503
  • Force Polaris : 60
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #6 le: 14/05/2012 - 08:24:31 »
Génial, c'est exactement ce que j'attendais!!!


merci à vous.

Hors ligne iron

  • Modérateur / Moderator
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 887
  • Force Polaris : 128
Bon, évidemment, c'est pas simple, simple.
Cela aurait du été décrit dans un guide des engins sous-marins qui ne sortira probablement jamais.

Tout d'abord, un escorteur, c'est grosso-modo l'équivalent des sous-marins nucléaires d'attaque d'aujourd'hui qui ont donc typiquement une autonomie avec un réacteur à fission de 10 à 20 ans (donc à NT II).

à des NT supérieurs, on pourrait penser que l'autonomie va beaucoup augmenter. En fait, pas temps que cela, car ce que l'on gagne en poids sur le GP, on le perd avec l'augmentation plus que conséquente de la coque et de l'ossature due au fait que l'eon descend nettement plus profondemment.

Donc, pour du NT III, on est autour de 20 à 50 d'autonomie et pour du NT IV, disons autour de 30 à 70 ans.
Ceci signifie que si ton escorteur est de ce NT, il n'a effectivement plus de combustible.

à partir de NT V, on met des réacteurs à fusion qui sont nettement plus compact (les micro-fusions sont réservés pour les petites puissance, ils ne sont donc pas dans des engins sous-marins de ce type).

Les escorteurs azuréens/généticiens (NT VI) ont typiquement une autonomie de 1000+ ans
Donc, disons qu'à NT V, on est entre 300 et 600 ans d'autonomie.

Pour ces trois derniers NT, ton vaisseau est encore fonctionnel, il n'y a donc à priori rien à faire.

Partont du principe que c'est un engin moins avancé technologiquement. Il va donc falloir remettre du combustible. Le probleme c'est que la quantité de combustible dépend de la puissance du moteur qui depend du déplacement du sous-marin et de sa vitesse maximale.

Partons de l'escorteur Congre, qui est un escorteur "Lambda".
Ses caractéristiques principales sont :
Nt III
Longueur = 75 m,
Diametre = 10 m,
Déplacement = 4200 t,
Vitesse = 28 noeuds,
Coût = 663 916 248 sols (dont 125 988 654 rien que pour la coque et 175 583 613 pour l'équipement)
Réacteur:
    Puissance  = 18 MW
    Autonomie = 20 ans (165 kg de combustible)
    Coût = 14 309 058 sols

Remplacement du combustible, décontamination et révision :
  durée environ 3 mois, coût : 2 260 764 sols.

Mais cela ne s'arrête pas là. En effet, il y a un moteur de secours de type MEGAR. il y a une forte probablité que son combustible soit devenu obsolete voire instable. Il faut donc le changer.

Il y a aussi du réactant dans les ballasts pour consommer l'eau. Là aussi, il faut surement le changer (-> ~ 470 000 sols)

Il faut aussi certainement changer les absorbeurs de CO2 et les générateurs d'oxygène de secours.

Puis, il faudra probablement prévoir une révision générale de toute l'électronique, des circuits hydroliques, et probablement passer en cale sêche pour une inspection totale de la coque et la vérification des tuiles sonar qui la recouvre en partie.

Enfin, comme la coque est en hyper-acier [VHS], il faudra prévoir une bonne couche de peinture sur la coque.

Bref, c'est franchement pas évident de savoir combien tout cela peut coûter.

Alors, à vue de nez, je dirais 1% du prix / 10 ans d'abandon.

Ceci nous ferait donc entre 12 et 13 % du prix (soit entre 79 669 950 et 86 309 112 de sols) + les 2 260 764 sols pour le rechargement du combustible.

En résumé et en arrondissant, ~ 82 millions de sols pour 120 ans et 88 millions pour 130 ans.


Petite ajout :
Si le soum a pu passer en mode "veille" avant d'être abandonné, alors il existe une bonne probabilité que le recteur soit encore en fonctionnement (la consommation en veille tournant autour de 0,2 MW, cela ferait donc 1800 ans d'autonomie à l'état neuf et bien sûr proportionnellement moins, s'il avait déjà servi).

Donc, il est possible que tu puisses faire l'impasse sur les 2,26 millions :-)

Hors ligne Karun

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 218
  • Force Polaris : 30
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #8 le: 14/05/2012 - 08:55:36 »
Excellent. :)

Merci pour cet exemple détaillé, c'est instructif.
J'adore le prix du navire et de son équipement au sol près.^^

Ben oui je me disais aussi qu'il devait être sur "OFF". C'est pas comme si il était en train de nager depuis 130 ans.
Du combustible nucléaire à cette échelle de temps je suppose que ça doit pas évoluer d'un iota. Je tablais donc plutôt sur des frais liés à l'absence d'entretien et de suivi (notamment de la réaction nucléaire).
Outre les trucs annexes au générateur (peinture, CO2,...) :
- comment se comporte un réacteur nucléaire à fission laissé en plan ? (de NT actuel)
- comment se comporte un réacteur nucléaire à fission laissé en plan ? (de NT futuriste) Peut-être mieux.
- comment se comporte un réacteur nucléaire à fusion laissé en plan ? (de NT actuel ça n'existe pas encore...)

Pour la fusion, si je me rappelle bien, au rang des difficultés techniques actuelles paraissant insurmontables, il y a entre autres démarrer, et surtout contrôler et entretenir la fusion (plus d'une fraction ridicule de seconde).
De plus je crois que le fait de démarrer le générateur demande l'investissement d'une très grande quantité d'énergie (largement compensée après) pou initier la fusion.
Le tout est de savoir si un générateur à fusion futuriste est capable d'entretenir une fusion "de veille" (je pense pas que ça puisse exister ça ^^) ou de redémarrer tout seul.

Pour pas se prendre trop le choux je suppose qu'on peut dire oui. ^^
Les réacteurs à fusion c'est de la technologie généticienne ou seulement les micro-réacteurs ?

Hors ligne iron

  • Modérateur / Moderator
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 887
  • Force Polaris : 128
Excellent. :)

Merci pour cet exemple détaillé, c'est instructif.
J'adore le prix du navire et de son équipement au sol près.^^

C'est parce que j'ai écrit un générateur d'engin sous-marin et que j'ai pris les prix brut de fonderie.
Dans le Guide Technique (qui ne sortira probablement jamais), il me semble qu'on a arrondi les chiffres.

Citer
- comment se comporte un réacteur nucléaire à fission laissé en plan ? (de NT actuel)
- comment se comporte un réacteur nucléaire à fission laissé en plan ? (de NT futuriste) Peut-être mieux.

Il n'est pas laissé en plan puisqu'il tourne au ralenti.
Cela dit, je pense que tout réacteur, même à des NT plus avancés, doit subir des révisions régulières
(même si les réacteurs des soum sont surement mieux conçus que les commerciaux).
Donc, il y a surement des trucs à vérfier, mais cela doit être compris dans le 1%/10 ans
(qu'il fautdrait ajuster avec le NT d'ailleurs). disons que le 1%/10 ans c'est pour du NT III
(plus à NT II, moins à NT IV+)


Citer
- comment se comporte un réacteur nucléaire à fusion laissé en plan ? (de NT actuel ça n'existe pas encore...)

Comme je l'ai dit, il n'est pas en pleine charge mais tourne à puissance réduite
(car il faut au minimum chauffer le soum).
Donc, pas de problème. S'il était vraiment arrêté, alors, pour le redemarrer,
il faudrait apporter une source d'énergie externe (conséquente).

Citer
Le tout est de savoir si un générateur à fusion futuriste est capable d'entretenir une fusion "de veille" (je pense pas que ça puisse exister ça ^^) ou de redémarrer tout seul.

Oui. Mais, il ne peut redemarrer tout seul.

Le seul problème des réacteurs à Fusion NT V+, c'est qu'il utilise un champ de force
pour le confinement (réaction + radiations). Donc, s'il devait être arrêté, ce qui se
trouve autour du réacteur serait légèrement contaminé (c'est beaucoup moins
violent que la fission, mais ce n'est quand meme pas annodin).

C'est pourquoi, les réacteurs Azuréens et Généticiens ont une autonomie de 1000+ ans.
Comme c'est à vitesse maximal, cela signifie, que dans la pratique, ils peuvent fonctionner
pendant tres tres longtemps. Donc, la problématique du remplacement de combustible ne
se pose pas.

Hors ligne DerG

  • MJ / GM
  • Haut(e) diplomate
  • Messages: 1423
  • Force Polaris : 107
  • GRRR, mordre, jamais lâcher...
    • l'Antre du Dergen sauvage et non-domestiqué !
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #10 le: 14/05/2012 - 16:29:32 »
Dans le Guide Technique (qui ne sortira probablement jamais),

C'est une pique envers BBe ou une intuition basé sur des infos non-officiel ça ?
Dergen le cartographe officiel de Polaris....


Hors ligne Karun

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 218
  • Force Polaris : 30
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #11 le: 14/05/2012 - 19:03:08 »
Côté technique, ça me paraît honnête. :)
C'est beau la science fiction.

Pour le guide, d'autres ont l'air plus confiants, mais tu as l'air blasé mon pauvre.

Hors ligne iron

  • Modérateur / Moderator
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 887
  • Force Polaris : 128
Côté technique, ça me paraît honnête. :)
C'est beau la science fiction.

Pour le guide, d'autres ont l'air plus confiants, mais tu as l'air blasé mon pauvre.

Je ne vois pas qui d'autres pourraient être plus confiants que les propres auteurs.
Et commes les auteurs sont loin d'être confiants ....

Hors ligne Karun

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 218
  • Force Polaris : 30
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #13 le: 14/05/2012 - 22:53:14 »
Ah ben j'ai peut-être mal compris. Au temps pour moi. Je ne veux froisser personne. euh

Il m'a semblé lire, dans des messages relativement récent, un ou deux "ça va venir" d'un ton rassurant et confiant. De la part de personnes qui ont l'air plus ou moins impliquées dedans, à ce que j'ai cru comprendre (et j'ai peut-être mal compris). Loin de moi l'idée de parler à leur place (mais je peux balancer des noms ;D ).

Je ne remets pas en cause tes doutes d'ailleurs. Je suppose que t'es un des mieux placé pour juger. :)


Karun, aille wantetou bilive

Hors ligne xXx Goss xXx

  • Modérateur / Moderator
  • Demeter
  • *
  • Messages: 3135
  • Force Polaris : 38
Je ne vois pas qui d'autres pourraient être plus confiants que les propres auteurs.
Et commes les auteurs sont loin d'être confiants ....


Ca me rassure pas!...

Que pourrait on faire pour encourager BBe à éditer le GT? On va tous ecrire un ptit post sur leur fofo? on (re)achete tous un pdf du Ldb? On appelle les anonymous pour qu'ils bloquent leur site? ^^

Nan sérieusement, si il y a un truc que l'on puisse faire, n'hésitez pas à nous le dire. On est la pour vous lire mais aussi pour vous soutenir ;)

Hors ligne rodi

  • Rédacteurs / Writers
  • Haut(e) diplomate
  • *
  • Messages: 1381
  • Force Polaris : 176
    • rubrique Polaris du SDEN
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #15 le: 15/05/2012 - 07:47:06 »
produire encore et encore. Faire grossir la communauté parce qu'on est une communauté attirante

Y a plein de choses à faire meme si elles sont pas forcément utiles :)
Membre de la Team Polaris de la rubrique Polaris du SDEN : Utopia 2.0 is watching you !

Le SDEN recrute ! Intégrez l'équipe de rédaction

Hors ligne DerG

  • MJ / GM
  • Haut(e) diplomate
  • Messages: 1423
  • Force Polaris : 107
  • GRRR, mordre, jamais lâcher...
    • l'Antre du Dergen sauvage et non-domestiqué !
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #16 le: 15/05/2012 - 08:46:18 »
Grossir oui cela est une idée mais au vu des messages qui circulent sur le forum BBe sur plusieurs gammes, c'est toujours la même rengaine, donc pas sur que cela vienne de la communauté !
« Modifié: 15/05/2012 - 08:48:52 par DerG »
Dergen le cartographe officiel de Polaris....


Hors ligne rodi

  • Rédacteurs / Writers
  • Haut(e) diplomate
  • *
  • Messages: 1381
  • Force Polaris : 176
    • rubrique Polaris du SDEN
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #17 le: 15/05/2012 - 08:47:48 »
Rien ne nous empêche de continuer à produire. Immersion#1 est validé par Philippe et apporte énormément d'informations
Membre de la Team Polaris de la rubrique Polaris du SDEN : Utopia 2.0 is watching you !

Le SDEN recrute ! Intégrez l'équipe de rédaction

Hors ligne DerG

  • MJ / GM
  • Haut(e) diplomate
  • Messages: 1423
  • Force Polaris : 107
  • GRRR, mordre, jamais lâcher...
    • l'Antre du Dergen sauvage et non-domestiqué !
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #18 le: 15/05/2012 - 08:48:58 »
Hop un +1 pour ton optimisme Rodi même si je trouve que cela ressemble plus à la politique de l'autruche après les propos de Iron...
« Modifié: 15/05/2012 - 08:53:16 par DerG »
Dergen le cartographe officiel de Polaris....


Hors ligne iron

  • Modérateur / Moderator
  • Prêtre(sse) du Trident / Priest of the Trident
  • *
  • Messages: 887
  • Force Polaris : 128
Nan sérieusement, si il y a un truc que l'on puisse faire, n'hésitez pas à nous le dire. On est la pour vous lire mais aussi pour vous soutenir ;)

On pourrait racheter les droits de Pathfinder, Shadowrun, Deadlands, etc.
Comme cela, ne restant plus que la gamme Polaris, BBE serait bien obligé de s'investir dedant :-)

Ok, je sors.

Hors ligne xXx Goss xXx

  • Modérateur / Moderator
  • Demeter
  • *
  • Messages: 3135
  • Force Polaris : 38
Re : que deviennent les moteurs des navires sans combustibles ?
« Réponse #20 le: 15/05/2012 - 22:53:42 »
Détenir les droit de Shadowrun ==>> le kiffe!! C'est mon JDR préféré, ça serait l'ultime acte de collectionite aiguë :)