Langue :
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Nouvelles: Bienvenue sur le site officiel POLARIS.
Important : une section est dédiée sur le forum pour les règles officielles et leurs corrections.
Welcome on official website POLARIS.
For english people : Dedicated section Polaris for english readers.

Auteur Sujet: Le sexe dans Polaris  (Lu 1498 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Chninkel

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 114
  • Force Polaris : 5
Le sexe dans Polaris
« le: 25/02/2020 - 12:34:46 »
Ce n'est pas un titre volontairement provocateur.
En relisant "L'univers sous-marin" du livre de base, je me rends compte qu'on parle de naissance, de morts, de bouffe, de jeux, de drogues,... mais pas de sexe. Un peu de prostitution, mais pas grand chose d'autre.

Vu les descriptions, je verrais bien les Hégémoniens homophobes.
Au contraire de la République du Corail où être hétérosexuel serait presque louche.
L'Alliance Polaire ne serait pas fan des démonstrations amoureuses, j'envisagerais bien une société où les rapports humains sont froids, sans sentiments en public.
La ligue rouge serait plutôt conservatrice (hétéro) mais accepterait les autres pratiques même si elles ne correspondent pas à la "norme".
Pour reprendre les mythologies grecs et romaines, il serait de bon temps de changer fréquemment de partenaire dans l'Union Méditerranéenne, et la les bacchanales resteraient une coutume usuelle.   
etc.

Pourquoi si peu d'information dans le LdB ? J'ai raté des passages dans les suppléments ? (je viens de relire Hégémonie étant persuadé de l'homophobie dans cette nation, et en fait que dalle, il n'y a pas un mot). Socio-culturellement c'est quand même une part non négligeable des nations/stations.

Hors ligne NainzguL

  • MJ / GM
  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 49
  • Force Polaris : 4
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #1 le: 25/02/2020 - 17:10:22 »
Si ma mémoire est bonne, le sexe est décrit comme une activité récréative.

À mon avis, pas tellement besoin d'aller y chercher des règles et des mœurs particulièrement évoluées, étant donné que c'est quelque chose qui ne sert à rien (ou presque), dans Polaris.
Nouveau ne signifie pas incompétent

Hors ligne Chninkel

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 114
  • Force Polaris : 5
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #2 le: 27/02/2020 - 12:04:16 »
Si ma mémoire est bonne, le sexe est décrit comme une activité récréative.

À mon avis, pas tellement besoin d'aller y chercher des règles et des mœurs particulièrement évoluées, étant donné que c'est quelque chose qui ne sert à rien (ou presque), dans Polaris.

Ah ?
Ne trouvant pas de vocabulaire approprié, j'utilise celui-ci : on ne "baise " que pour procréer à Polaris ? L'humanité aurait tellement changé ? Comme tu le fais remarquer c'est une activité récréative, mais cela veut-il dire qu'il n'existe plus de couple dans l'univers de Polaris ? Rien que des professionnels du sexe ? Ça me parait être un des fondements socio-culturels de l'humanité avant le départ sous l'océan, suite aux "grands cataclysme", l'humanité a abandonné cet aspect socio-culturel ?
Il existe des notions de couple dans certaines descriptions, la plupart hétérosexuels.
J'ai un joueur qui m'a posé la question de l'homosexualité, ce qui m'a poussé à chercher des infos. On trouve vraiment pas grand chose. Je trouve ça étonnant, c'est tout.

Hors ligne Conclave

  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 11
  • Force Polaris : 2
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #3 le: 07/03/2020 - 20:14:20 »
Alors, "récréative" signifie que c'est une activité plaisir. Le sexe dans Polaris à principalement cette aspect fun justement car la proportion de personnes fécondes est entre 10 et 20% dans la plupart des stations. Pas besoin de moyen de contraception donc puisqu'un "pépin" de ce genre voudrait dire qu'il s'agit de deux personnes ayant la capacité de procréer et le cachant, sinon ils ne pourraient pas se balader n'importe où du moins dans pas mal d'endroit.
Selon moi, les rapports sexuels sont donc bien plus libre que dans notre société réelle, car n'ayant pas les mêmes conséquences. C'est un moyen de se faire du bien et d'être proche de quelqu'un sans pour autant s'impliquer, dans un univers souvent froid et manquant cruellement de relation humaine sur l'aspect des sentiments.
"Quand je flotte, en apesanteur, il m'arrive d'imaginer devenir quelqu'un d'autre."
- Major Ghost.

Hors ligne Theo

  • Techno-Hybride / Techno-Hybrid
  • Messages: 78
  • Force Polaris : 7
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #4 le: 04/04/2020 - 19:49:51 »
Oui, et le concept de famille découlant du concept de couple est caduque dans une société où les enfants sont surprotégés et à priori pas élevés par leurs parents, qui eux-même ne sont pas des parents, mais des reproducteurs "professionnels" dans la majorité des cas.
Du coup je plussoie Conclave, sur le fait que le sexe va être plutôt récréatif et non lié à une idée de couple, ou de famille. Et peu importe l'orientation sexuelle, à partir du moment où le but n'est pas de procréer, à priori tout le monde s'en tape.
~~~~~~~~~~~~~~~
~~Mobilis~in~mobile~~
~~~~~~~~~~~~~~~

Hors ligne Chninkel

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 114
  • Force Polaris : 5
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #5 le: 04/04/2020 - 19:58:34 »
Pour vous faire réfléchir :
environ 20% de couples n'ont pas d'enfants, environ 30% si on prend les gens nés dans les années 80.
Donc, pourquoi sont-ils en couple vu qu'il ne procrée pas ?
On ne se met pas en couple uniquement pour faire des enfants...

Hors ligne Theo

  • Techno-Hybride / Techno-Hybrid
  • Messages: 78
  • Force Polaris : 7
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #6 le: 04/04/2020 - 20:09:58 »
Mais ton sujet ne parlait pas de couple ou de sexe de nos jours ;) Là je parle de Polaris. De mémoire, il est fait mention dans le LdB quelque part (et là je ne saurais dire où) que la famille est un concept mis de côté, et que par extension, le "couple" qui est institutionnalisé actuellement autour d'une structure familiale, est obsolète.
Actuellement, même si on a pas d'enfant, à partir du moment où on est en couple (avec volonté que ça dure bien sûr, je ne parle pas là du couple "récréatif"), on est une structure familiale. Pas besoin d'enfants pour ça :) Je dirais qu'à partir du moment où on mets des ressources en commun pour vivre en commun (logement, revenus, vacances...).
Bref pour revenir sur Polaris, tu parles par exemple du fait que tu imagines les hégémoniens comme étant homophobes. Je suis d'accord sur l'idée qui t'amène à penser ça, mais je maintiens ce que je disais: si le sexe ne sert pas à faire des enfants, alors peu importe avec qui il est pratiqué. Surtout en hégémonie, où les personnes fécondes sont traitées comme on le sait, la reproduction est loin d'être récréative.
Pour terminer, je pense que le sexe sur Polaris peut se pratiquer avec qui on veut, partenaires multiples ou non, du même sexe ou non. Il n'y a même plus la trouille des IST, vu la qualité du suivi médical.
Et ça me cale une question par contre: d'après vous les mutant asexués ont-ils des envies? Et si oui comment les satisfaire?

Edit: j'ai trouvé le passage sur la famille, LdB page 64.
« Modifié: 04/04/2020 - 20:17:27 par Theo »
~~~~~~~~~~~~~~~
~~Mobilis~in~mobile~~
~~~~~~~~~~~~~~~

Hors ligne Conclave

  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 11
  • Force Polaris : 2
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #7 le: 05/04/2020 - 01:06:43 »
Pour les mutants ça doit dépendre des cas. En général les pulsions sexuelles dépendent de beaucoup de facteurs mais c'est surtout hormonal. C'est également un besoin primaire la reproduction, c'est bien pour cela qu'on reçoit du plaisir pendant le rapport, car c'est une récompense de notre cerveau pour nous inciter à continuer.
Si un mutant est asexué ça risque selon moi de mener à deux cas de figure: la frustration ou l'absence de désir.
Vu les connaissances dans le médical et les greffes, il ne me semble pourtant pas à exclure la possibilité qu'une opération pour palier à ça soit faites. Si la nation est assez développée et que le mutant en question à les moyens bien sûr.

Autre point sur le sexe qui est selon moi très intéressant: Les cyborgs.
Dépourvu de véritable corps et des sensations qui vont avec, les cyborgs ont recours à des moyens différents pour les rapports sexuels. Ils enregistrent leurs fantasmes sur des cartes mémoires et peuvent les "ressentir" depuis les bornes qui leurs permettent de rêver. Je trouves ça intéressant dans le rapport que ces derniers ont souvent au corps. Ça permet aussi d'imaginer la manière dont ils voient sans doute les naissances et les grossesses.
"Quand je flotte, en apesanteur, il m'arrive d'imaginer devenir quelqu'un d'autre."
- Major Ghost.

Hors ligne MyshTheyr

  • MJ / GM
  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 42
  • Force Polaris : 5
  • Tiens ! Un vieux con barbu...
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #8 le: 28/06/2020 - 14:51:22 »
Quelques pistes de réflexion sur le sujet :

La fertilité :
La fertilité est un facteur essentiel. selon la façon dont cette condition est gérée localement, le rapport à la sexualité des fertiles sera très différente.
En Hégémonie : le sexe pour les fertiles, c'est la domination complète, la torture.
Dans des Nations plus modérées : la sexualité des fertiles peut-être beaucoup plus ouverte soit dans le sens d'une optimisation (couple stable/amour = taux de fertilité accru), ou de la diversité génétique (unions variées = brassage génétique). Le sexe y sera donc abordé différemment.
Dans les petites stations : Entre la convoitise des voisins, les attentes de l'OESM et les facteurs locaux se peut vite être compliqué (ou assez avantageux parfois. Halifax, par exemple)

La promiscuité :
Dans les grandes stations ou là où la promiscuité est forte. Chez les non-fertiles en particulier, à savoir l'immense majorité de la population, le sexe a certainement perdu l'essentiel de son aspect intime. D'où l'omniprésence de la prostitution.
Du coup, le sexe doit être assez libre et débridé pour la majorité de la population (changement de partenaires à l'envi). Il peut aussi être contraint à des lieux précis (tubes, etc.) par des normes sociales plus ou moins strictes, ou pire neutralisé pour la "plèbe" via l'eau et/ou la nourriture (Hégémonie ou l'Alliance Polaire pourrait tenter des expériences dans ce domaine). Encore que cette dernière nation reste assez jeune et malgré ses effort semble, selon les endroits, avoir bien du mal à maintenir un contrôle réel sur sa population.

Sexe, genre et orientation sexuelle : La notion même d'hétérosexualité doit être fortement amoindrie dans un tel contexte : sans présumer de l'orientation de chacun, le sexe chez les stérile n'a absolument aucun lien avec la reproduction (hormi au niveau hormonal). en conséquence les comportement sont probablement plus "ouverts". D'autant qu'entre technologie et mutations, il y a de quoi satisfaire tous les goûts. Ici encore, localement cela peut fortement varier. D'autant que c'est loin d'être un sujet majeur. une fois encore la prostitution me semble, dans le contexte, une réponse simple à l'essentiel des problèmes et donc fortement acceptée par tous, y compris les autorités.

La structure sociale :
Cependant localement, la structure sociale peut avoir favorisé les couples ou "cellules familiales" (optimisation de l'espace / régulation des moeurs / pression "affective" de la population), ou au contraire les avoir totalement exclus (domination par l'individualisme maximum, volonté de limiter la possessivité par souci de régulation des foules ou bien par des nécessités collectivistes).
C'est ici que des expériences variées peuvent avoir été mises en place et/ou être proposées aux joueurs. L'exemple des Fratries (Hégémonie / Corail) est intéressant à ce titre. Les fratries peuvent avoir développé des fonctionnement clos (polyamour, empathie multiple "sense8") ou à l'inverse rendu tabou toute forme d'union interne et mis en place des rituels : pratiques sociales visant à organiser des rencontres inter-fratries (ici le religieux peut jouer un rôle important).

L'organisation religieuse : L'exemple des "Mères" de Volcania nous donne une variante intéressante sur le Thème. La religieux, selon les endroits, a une place plus ou moins importante et cela demeure très certainement un outil de régulation et de normalisation.
En outre l'influence du Culte du Trident doit se faire sentir, notamment par le biais des vaisseaux monastères qui doivent adapter leur discours en fonction des nécessités (ou visées particulières) à l'endroit de stations, cités ou nations. Je suis actuellement en train de travailler sur un sujet très proche lié aux nations pirates (voir icipour plus de détails, Spoils Livre Noir donc zone DM désolé). Si vous passez par là, n'hésitez pas à commenter.

Le pouvoir : outil de pouvoir, signe extérieur de richesse, des sociétés de types féodal (Royaume de l'Indus, par exemple) peuvent avoir développer des systèmes polygames, polyandres, ou mis en place des droits de cuissage.
Au point de rencontre de la fertilité, de la structure sociale et du pouvoir, il y a la question de la haute société (familles nobles / princes-marchands, etc.) qui jouissent d'une condition et de passe-droits leur permettant une bien plus grande liberté et des contraintes plus fortes également : nécessité de gérer la transmission du patrimoine (structure familiale), brassage génétique sous haute surveillance (avec un contrôle plus ou moins important selon les nations et les lignages) et les plaisirs (et là tout peut-être permis..ou presque).

Les mutants : Selon le regard de la société (et cela peut varier d'une cité ou d'une station à une autre selon les nations parfois), les mutants et le sexe avec eux sera plus ou moins proscrit, considéré comme déviant et donc mis à la marge (prostitution plus ou moins légale, trafics et réseau divers).

Bonne nouvelle (si si il y en a dans Polaris^^), les enfants sont globalement à l'abri.

Définir des grandes lignes selon les nations peut-être intéressant. Tout en se ménageant un espace pour les expériences particulières pour jouer abondamment sur la notion de "normes" et "déviances".

Autre point sur le sexe qui est selon moi très intéressant: Les cyborgs.
Dépourvu de véritable corps et des sensations qui vont avec, les cyborgs ont recours à des moyens différents pour les rapports sexuels. Ils enregistrent leurs fantasmes sur des cartes mémoires et peuvent les "ressentir" depuis les bornes qui leurs permettent de rêver. Je trouves ça intéressant dans le rapport que ces derniers ont souvent au corps. Ça permet aussi d'imaginer la manière dont ils voient sans doute les naissances et les grossesses.
Une belle ouverture sur un sujet bien développé en SF/cyber dans l' (excellente !) extension Alliance Polaire.
« Modifié: 28/06/2020 - 14:54:50 par MyshTheyr »

Hors ligne Chninkel

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 114
  • Force Polaris : 5
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #9 le: 28/06/2020 - 19:56:49 »
Je ne réponds qu'à un seul des sujets parce qu'il me pose vraiment problème


La promiscuité :
Dans les grandes stations ou là où la promiscuité est forte. Chez les non-fertiles en particulier, à savoir l'immense majorité de la population, le sexe a certainement perdu l'essentiel de son aspect intime. D'où l'omniprésence de la prostitution.
Du coup, le sexe doit être assez libre et débridé pour la majorité de la population (changement de partenaires à l'envi). Il peut aussi être contraint à des lieux précis (tubes, etc.) par des normes sociales plus ou moins strictes, ou pire neutralisé pour la "plèbe" via l'eau et/ou la nourriture (Hégémonie ou l'Alliance Polaire pourrait tenter des expériences dans ce domaine). Encore que cette dernière nation reste assez jeune et malgré ses effort semble, selon les endroits, avoir bien du mal à maintenir un contrôle réel sur sa population.

Pour donner une idée, la promiscuité d'Equinoxe, c'est approximativement 20 000 hab/km². Les zones les plus peuplées actuelles dépassent les 30 000 hab/km². Par exemple : La plus haute densité de population de tous les temps a été enregistrée en 1959 sur l'ile de Hashima (Japon) avec environ 84 100 hab/km2. Malgré cette promiscuité, si on prend l'exemple du japon, le sexe n'est jamais devenu libre et débridé.
L'histoire est aussi remplie de peuplades sans aucun problème de promiscuité où l'amour est (était) beaucoup plus libre et débridé. Je vois dans ces réflexions une projection d'un mode de vie occidentale. Pourquoi pas ? Mais il y a pratiquement autant de raison pour penser qu'il pourrait y avoir des modes de vie inspirés de nombreuses autres cultures.

Et je n'arrive pas à comprendre le lien répété avec les non fertiles et le sexe : pourquoi les non fertiles auraient-ils une approche très différente des humains actuels ? Je ne pense pas que la pratique sexuelle majoritaire actuelle soit pour enfanter. Du coup, juste pour le plaisir du sexe, les gens gardent une certaine intimité, il me semble.
Ou alors, je vis dans une trop petite commune, trop éloignée des grandes partouzes citadines !

Hors ligne MyshTheyr

  • MJ / GM
  • Humain(e) en immersion / Human in immersion
  • Messages: 42
  • Force Polaris : 5
  • Tiens ! Un vieux con barbu...
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #10 le: 29/06/2020 - 16:55:53 »
Probablement oui^^

Tel que je le vois il  n'y a souvent pas d'espace pour se loger. Beaucoup de monde vit à l'étroit dans des tubes, des coursives. Cette population là est stérile (les fertiles ayant toujours des conditions de vie adaptées). D'où la nette séparation : les deux types de population ne vont pas le vivre de la même façon (en tout cas le plus souvent).

Effectivement Hashima donne une très bonne idée de l'ambiance.^^

Pour ce qui est du Japon, il y a un facteur culturel local que je ne maîtrise pas. Peut-être qu'ils n'avaient pas pour autant une sexualité "débridée". Le terme était peut-être mal choisi. J'entendais par là que, dans ce contexte où il n'y a pas d'intimité possible, ils le font certainement sans grand souci du regard des autres... ou pas.
J'abonde lorsque tu évoque le facteur culturel et la façon dont cela a évolué. Et c'est pour ça que je crois surtout qu'il faut surtout chercher quels sujets tu veux et peut aborder, quelle ambiance tu veux donner, tant que cela reste cohérent.

Le reste comme indiqué, ce ne sont que des éléments de réflexion.
 :)
« Modifié: 29/06/2020 - 16:57:38 par MyshTheyr »

Hors ligne Theo

  • Techno-Hybride / Techno-Hybrid
  • Messages: 78
  • Force Polaris : 7
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #11 le: 30/06/2020 - 01:33:41 »
la promiscuité d'Equinoxe, c'est approximativement 20 000 hab/km².
Tu as trouvé ça où?
 
Citation de: Chninkel
Je ne pense pas que la pratique sexuelle majoritaire actuelle soit pour enfanter. Du coup, juste pour le plaisir du sexe, les gens gardent une certaine intimité, il me semble.
Une fois de plus, tu reviens vers l'actuel, alors qu'on parle de Polaris. Ensuite, on ne parle pas de sexe pour enfanter mais de sexe en couple. Je pense que "la pratique sexuelle majoritaire actuelle" se pratique en couple. Et si tu relis un peu plus haut, je relie ce couple non pas aux enfants, mais à une mise en commun de ressources notamment les revenus et le lieu de vie. Là, la majorité de la population n'a même pas de lieu de vie privatif.
Citation de: Chninkel
pourquoi les non fertiles auraient-ils une approche très différente des humains actuels ?
Et pourquoi pas? Regarde comme ça a évolué dans le monde réel entre y'a un siècle et maintenant, en France par exemple. On passe de "le mariage est quasi-obligatoire et c'est mieux si madame est vierge, puis on fait plein d'enfants avec Papa qui travaille et Maman qui les élève", à Tinder et Adopte un mec, une multiplication des genres, des couples à trois, on ne rougit plus d'avoir un plan-cul régulier...
Si ça a pu se modifier à ce point en à peine plus d'un siècle, pourquoi ça n'aurait pas pu évoluer encore plus en -au minimum- plus de 1500 ans?
Et bien entendu, dans ton Polaris, tu fais comme tu le sens. On ne cherche pas à te convaincre, mais en réponse à ta question, exposer la réflexion qui nous a amené à faire les choses comme ça dans nos Polaris.
~~~~~~~~~~~~~~~
~~Mobilis~in~mobile~~
~~~~~~~~~~~~~~~

Hors ligne Chninkel

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 114
  • Force Polaris : 5
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #12 le: 30/06/2020 - 11:23:17 »
La population d'Equinoxe est d'environ 3 millions. Les dimensions de chaque étage sont données ou peuvent être déduite, il suffit de faire le calcul

Attention, si cela donne effectivement une densité moyenne, cela ne reflète pas du tout la densité effective. En effet, les étages 1+ sont franchement moins peuplées
comparées à ceux d'en-dessous. Sachant en plus que les machineries prennent une bonne partie du volume inférieur de la station et que c'est plein de vide, alors
si tu refais le calcul, tu obtiendrais une densité bien supérieure à celle du Japon.

/Iron (et non Chninkel) [pour une raison que j'ignore, le site n'a pas pris mon pseudo...]
« Modifié: 04/07/2020 - 13:44:56 par iron »

Hors ligne Theo

  • Techno-Hybride / Techno-Hybrid
  • Messages: 78
  • Force Polaris : 7
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #13 le: 30/06/2020 - 11:24:54 »
Ok :)
~~~~~~~~~~~~~~~
~~Mobilis~in~mobile~~
~~~~~~~~~~~~~~~

Hors ligne Chninkel

  • Hybride parfait(e) / Geno-Hybrid
  • Messages: 114
  • Force Polaris : 5
Re : Le sexe dans Polaris
« Réponse #14 le: Aujourd'hui à 15:45:49 »
Attention, si cela donne effectivement une densité moyenne, cela ne reflète pas du tout la densité effective. En effet, les étages 1+ sont franchement moins peuplées
comparées à ceux d'en-dessous. Sachant en plus que les machineries prennent une bonne partie du volume inférieur de la station et que c'est plein de vide, alors
si tu refais le calcul, tu obtiendrais une densité bien supérieure à celle du Japon.

/Iron (et non Chninkel) [pour une raison que j'ignore, le site n'a pas pris mon pseudo...]

C'est dommage d'avoir supprimé le reste du message...